Il y a en tout 53 utilisateur(s) en ligne : 0 identifié(s)
Le fil du forum et des news
Choix de l'hebdo

Recherche

Forum / News

Informations


Rabourdin  
Rahir  
Ramboux : Paul Ramboux (voir aussi Sidney)  
Reculé : Henri Reculé
Dessinateur

Né le 2 Juin 1970
Lieu de résidence : Belgique
Belge

Né au Chili en 1970 de mère chilienne et de père belge, Henri Reculé a découvert la Belgique à l'âge de 14 ans. De 1988 à 1990, il suit les cours de la section «Illustration» à l'Institut supérieur des Beaux-Arts de Saint-Luc à Liège.

En 1990, avec Jean-Luc Sala (l'auteur aujourd'hui de "Bakemono" au Lombard), il co-réalise la BD "Le grand Veneur" qui remporte le 1er Prix d'un concours de jeunes auteurs organisé par Le Lombard. Les deux lauréats produisent alors pour le même éditeur "La légende de Kynan", un one-shot qui paraît en 1993.

De 1994 à 1997, il écrit et dessine en solo l'âpre geste médiévale de "Castel Armer" (5 albums au Lombard). En 1998, associé au scénariste Stephen Desberg, il entreprend la mise en images du diptyque "Le crépuscule des anges" et, en 2000, il conclut la série "Le cercle des sentinelles" démarrée par P. Wurm pour Casterman. En 2001, avec S. Desberg encore, il entame la saga "Les immortels" éditée par Glénat.

En 2004, sort une nouvelle série "Le dernier livre de la jungle" dans la collection Polyptyque. Ses deux complices dans cette aventure sont Johan De Moor et Stephen Desberg.

En 2007, toujours avec Desberg au scénario, Reculé signe un thriller historique pour le catalogue "Tout public" du Lombard, intitulé "Cassio".

Reding : Raymond Reding  
Ref : Ref ( voir aussi Follet )  
Rem : Paul Rémi  
Renaud : Denauw Renaud
Renier  
Renoux  
Renoy : Pierre Renoy  
Ribera  
Richelle : Philippe Richelle
Philippe Richelle, né à Liège en 1964, a fait ses débuts comme dessinateur dans Le journal de Tintin. Il a déjà publié aux éditions Glénat Le Télévore (1990) avec Delitte, Venturi (1991) et Rebelles (1992) avec Beuriot. C'est également avec Beuriot qu'il fait son entrée chez Casterman, en réalisant en 1995 le scénario de Belle comme la mort. Toujours chez Casterman, il a également publié Le poids du silence, la série "Amours fragiles" et la série "Les coulisses du pouvoir", en collaboration avec Delitte.
Ridel : Curd Ridel
Dessinateur - Scénariste

Né le 11 Janvier 1963
Lieu de résidence : France
Français

"N'ayons pas peur des grands mots : Curd Ridel est issu d'une race de dessinateurs en voie de disparition !"
A une époque où le genre est soi-disant passé de mode, il n'a pas peur de dire qu'il fait de la BD "tout public". Sa carrière en atteste d'ailleurs puisqu'il a travaillé pour les plus grands titres de la presse BD de ces dernières années : Pif, Mickey, Spirou, Fripounet, Chut ! Je lis, Bambi... Remarquable constante pour celui qui déclara dès l'âge de 4 ans qu'il serait auteur de BD. Et depuis le jour où il prit cet engagement, sous le soleil congolais de son enfance, il n'a cessé de remplir des pages de «Petits Mickeys à gros nez» pour tenter de ravir le petit lecteur qu'il était.
Au vu de son abondante production, on pourrait le croire cacochyme et grisonnant, or il n'en est rien. Notre homme est un grand ado dégingandé d'une quarantaine de printemps, qui traverse la vie une fleur aux dents et la guitare à la main. Il a débuté dans le métier dès l'âge de 16 ans avec une série que les petits lecteurs du journal de Footy n'ont pas oublié : «Les Tony's team».

Durant les années 80, il reprend le célébrissime «Pif le chien» et crée «Radio kids» (avec Jacques Lelièvre), sympathique bande de mioches qui évoquait le «Totoche» de son enfance. Même s'il confesse une admiration pour le travail de ses illustres confrères Jean Tabary (Iznogoud) ou Christian Godard (Martin Milan), il n'a jamais cherché à suivre leurs traces et s'est rapidement forgé un style immédiatement reconnaissable. Ensuite, on le retrouve aux quatre coins de la planète BD, sautant allègrement de l'Inde victorienne de «Tandori» (scén. : Arleston - 3 titres au Lombard) aux plages naturistes de «Rigoletto Loustic» (scén. : Téhy), en passant par les personnages de Disney «Scamp» pour la presse. Parallèlement, il a réalisé quantité de livres illustrés pour les tout petits et d'innombrables dessins pour la publicité (Malabar, Kellog's, Yoplait.) attestant d'un talent complet de graphiste.

C'est respectivement en 1996 et I997 qu'il a lancé les personnages qui l'ont fait connaître du public : «Le Gowap» d'abord (scénario de Mythic), «Angèle et René» ensuite. Ces deux séries à gags font aujourd'hui le bonheur de nombreux magazines, renouvelant avec talent et gentillesse l'art difficile du family strip.
Quant à son "Gowap", il est reconnu de millions de petits téléspectateurs depuis son adaptation en dessins animés par TF1.

Il est également scénariste pour d'autres dessinateurs Dany, Dav et Fenech, avec qui il lance en 2004 une nouvelle série «Tuff et Koala» pour les éditions Soleil. Ajoutons, en outre, qu'il réalise le «Journal de Rik et Rok» pour les hypermarchés Auchan, journal qui compte quelque 450 000 abonnés de 2 à 10 ans, tous fans de ses personnages.

Aux côtés de toutes ces activités bédévores, il s'adonne, le soir, à son violon d'Ingres en enregistrant des albums de chansons, cette fois, dont il est l'auteur, le compositeur et l'interprète : «Loin de Paris» (1998) et «Sur la route de Loango» (2001), disponibles sur son site internet (www.curdridel.com). On a pu le croiser sur diverses scènes du Sud de la France et jusqu'au Québec !
Mais l'un des sommets de sa (déjà) longue carrière, est d'être passé de l'autre côté du miroir, puisqu'il est devenu, à son tour, grâce à un nom prédestiné, un personnage de BD : sous la plume du grand Tabary, aux côtés d'Iznogoud, dans l'album «Le Piège de la sirène», il est le kurde Ridel !"
Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault
Ritstier  
Rivière
Scénariste

Né le 23 Avril 1949
Lieu de résidence : France
Français

Né à Saintes (France), le 23 avril 1949, François Rivière est romancier, journaliste, auteur de livres pour enfants, biographe (Agatha Christie, Frédéric Dard) et scénariste de bandes dessinées. Dans tous ces domaines, il a souvent manifesté son anglophilie ainsi qu'en témoignent ses albums avec Floc'h : "Albany" chez Dargaud, "Blitz" chez Albin Michel, les romans qui mettent en scène un duo de détectives et agents littéraires "Purley et Odot" aux Editions du Masque et, bien sûr, "Victor Sackville" avec Francis Carin et Gabrielle Borile au Lombard.
Robbins  
Robert  
Rochelle  
Rodolphe
Scénariste

Né le 1 Janvier 1948
Lieu de résidence : France
Français

Né à Bois-Colombe en 1948, Rodolphe a d'abord obtenu une licence à la faculté des lettres de Nanterre avant d'enseigner la littérature et d'exercer les métiers de libraire, d'écrivain et de journaliste.
En 1975, il se lance dans l'écriture de scénarios de BD et en 1976, il écrit de courtes histoires pour les magazines «Pilote», «A Suivre.», «Métal Hurlant». Il dirige le magazine «Imagine» et y révèle «La quête de l'oiseau du temps» de S. Le Tendre et R. Loisel.

En 1984, avec F. Garcia puis M. Durand au dessin, il crée «Cliff Burton» (Dargaud). Parallèlement à l'écriture de one shots pour divers dessinateurs (plus de 70), il poursuit sa collaboration avec Dargaud où il entreprend les séries «Le blaireau» avec Boëm et «Melmoth» avec Marc-Renier en 1990, «L'autre monde» avec F. Magnin et «Trent» avec Léo en 1991, «Mary la noire» avec F. Magnin en 1995, «Kenya» avec Léo en 2001 et «La voix des anges» avec Bignon en 2002. Il est aussi l'auteur des séries «Gothic» (des. : P. Marcelé - Delcourt), «Les abîmes du temps» (des. : Mounier - Albin Michel) et «Les moineaux» (Des. : L. Alloing -Astrapi).

On lui doit aussi les reprises de «Comanche» créé par Greg et Hermann (des. : Rouge - Dargaud) et de «Arlequin» créé par Dany et J. Van Hamme (des. : Jithéry - Joker).

A nouveau avec son complice en BD, Serge Le Tendre, Rodolphe est par ailleurs le co-scénariste du fameux «Cycle de Taï-Dor» (des. : J.L. Serrano - Vents d'Ouest) et de l'album «La dernière lune» (des. : A. Parras - Le Lombard).

Pour Le Lombard toujours, il co-signe le diptyque «Mister George» et entame une nouvelle série Polyptyque en 4 tomes, intitulée "Frontière" avec B. Marchal au dessin.

Roels  
Rol  
Roque : C. Roque  
Rosinski : Grzegorz Rosinski
Dessinateur

Né le 3 Août 1941
Lieu de résidence : Suisse
Polonais

Né en Pologne en 1941, Grzegorz Rosinski découvre très tôt la bande dessinée occidentale à travers un exemplaire du journal "Vaillant". A 16 ans, il publie ses premiers dessins. A cette époque, il fréquente le lycée des Beaux-Arts puis l'Académie des Beaux-Arts de Varsovie dont il sort, en 1967, avec un diplôme d'arts graphiques en poche.
Pendant dix ans, pour un éditeur polonais, il signe les aventures d'un détective et d'un pilote d'hélicoptère, puis devient vite la vedette du premier magazine polonais de BD "Relax" dont il assure aussi la direction artistique.

Dans le souci de se perfectionner, Rosinski débarque en 1976 en Belgique. Il place quelques histoires dans le "Trombone illustré", dans les journaux "Tintin" et "Spirou" ("La croisière fantastique" avec Mythic, éditée par la suite au Lombard).

En 1977, avec Jean Van Hamme, Rosinski entame dans "Tintin" la saga de "Thorgal" qui connaît un succès foudroyant au Lombard.

En 1986, les deux auteurs créent un superbe récit complet, "Le grand pouvoir du Chninkel" pour "A Suivre". Avec Duchâteau, il se lance, en 1980, dans la science-fiction en créant le personnage de "Hans".
En 1992, il dessine, sur scénario de Jean Dufaux, "La complainte des landes perdues" (Dargaud). Rosinski est un éternel perfectionniste qui fait lui-même l'encrage et le lettrage de ses albums. Son oeuvre a été primée de nombreuses fois.

En mai 2001, il réalise un superbe "Western" sur scénario de J. Van Hamme en couleurs directes pour la collection Signé. En janvier 2003, la collection Le Lombard En Marge accueille le scénario original de ce "Western" rédigé par Van Hamme, illustré et annoté par Rosinski : un moyen de s'immiscer dans l'intimité des auteurs et dans les coulisses de la BD.

Actuellement, il vit en Suisse où il trouve le temps de donner des cours de dessin et, ainsi, de partager son amour de l'art.

Le Comics Festival Belgium (Bruxelles - octobre 2004) a décerné le Grand Prix Saint-Michel à Rosinski pour l'ensemble de son oeuvre.

Lors du Festival BD de Nîmes (mars 2005), il reçoit le Sanglier d'Or - Grand Prix Albert Uderzo - récompense un auteur pour l'ensemble de sa carrière.

En Suisse (été 2006), G. Rosinski a été décoré de la «Croix d'Officier de l'Ordre Polonia Restituta» des mains de l'ambassadeur de Pologne à Berne, M. J. Niesyto.
Rouge  
Roze : Jean Roze  
Ruzi  
Ryssack : Eddy Ryssack  
Sala
Dessinateur - Scénariste

Né le 1 Janvier 1968
Lieu de résidence : France
Français

Né en Avignon en 1968, Jean-Luc Sala manifeste des dispositions précoces pour la bande dessinée. Ainsi, son premier album, «La Légende de Kynan», qu'il scénarise pour Henri Reculé en guise de travail de fin d'études à l'Institut Saint-Luc de Liège, remporte le concours européen des jeunes talents organisé par Le Lombard et est publié en 1991.

Pourtant, c'est dans l'industrie du jeu vidéo qu'il effectue ses premiers pas dans la vie professionnelle : storyboarder, puis concept-artist, scénariste et enfin chef de projet, il passe par «Cryo», puis «Kalisto», avant de revenir à ses premières amours. Il fonde l'atelier «Le Bocal» en compagnie d'autres échappés du jeu vidéo motivés par le 9e Art, parmi lesquels Pierre Mony-Chan, pour qui il écrit «Cross Fire» édité chez Soleil.

Aujourd'hui, la sortie de «Bakemono», dans la collection «Portail» du Lombard, marque une nouvelle étape puisqu'il s'agit de sa première production en solo.
Schetter : Michel Schetter  
Segar  
Sels  
Seron : Pierre Seron
Servais : Jean Claude Servais
Jean-Claude Servais est né en 1956 à Liège, où il fait l'école de Saint-Luc, section bandes dessinées. A dix-huit ans, Spirou lui donne sa première "carte blanche", puis il fait partie des découvertes Dupuis. Il collabore simultanément au Journal Tintin, où il crée ses "Histoires authentiques" sur un scénario de Duval. Le personnage de "Violette" naîtra de la rencontre avec Gérard Dewamme, un professeur de français et fanatique de bandes dessinées. Découvrant leurs affinités, ils décident de travailler ensemble. Dès 1979, Tendre Violette paraît dans (A Suivre), album paru en 1982. Parallèlement, J.-C. Servais dessine pour Tintin des histoires de magie et de sorcellerie qui sont parues en album aux éditions du Lombard, sous le titre de La Tchalette. Deux autres titres paraissent successivement : Iriacynthe, une histoire de fée chez BD scope et Isabelle, un récit se déroulant au XIème siècle, (éditions du Lombard). Avec quelques histoires tirées de La Table ronde, J.-C. Servais collabore à Je bouquine tandis que paraissent aux éditions du Lombard les deux premiers volets des Saisons de la vie : Accordailles et Semailles. La deuxième aventure de Violette, Malmaison, paraît chez Casterman en 1984. L'une et l'autre série continuent de s'enrichir à l'automne 1986 de nouveaux titres Grisailles (Lombard) et L'Alsacien (Casterman). En novembre 1988, est paru chez Casterman L'Almanach, une chronique paysanne des plaisir et des jours, qui mois après mois révèle l'Ardenne profonde et mystérieuse. Jean-Claude Servais, dans un style rappelant les graveurs du XIXème siècle, a imposé un graphisme empreint de force et de poésie.
Severin  
Sidney : (voir aussi Ramboux)
Dessinateur

Lieu de résidence : Belgique
Belge

Après des études à l'Institut Saint-Luc de Bruxelles, Sidney entre au studio du journal "Tintin" comme metteur en pages. Après quelques années à ce poste, il dessine ses premières histoires courtes. Simultanément, pour "Spirou", il illustre aussi quelques histoires pour "Les belles histoires de l'oncle Paul". Par la suite, il réalise, sur un scénario de Jacques Acar, de nombreuses histoires complètes sur le thème de la guerre de Sécession, pour le journal "Record".

En 1982, le rédacteur en chef du "Tintin" lui demande de créer une série humoristique avec des héroïnes sympas. Il fait appel à Bom pour le scénario et c'est la naissance, en 1983, de "Julie, Claire, Cécile", série très appréciée par les ados.
Slocombe  
Smeesters  
Smit  
Somon  
Sophie  
Souvelier  
Spyri  
Stallaert : Dirk Stallaert  
Staller  
Stanicel  
Starr : Leonard Starr  
Step : Pierre Stephany
Scénariste
 
Sterne : René Vanpyperzeele (voir aussi Némo)
Dessinateur - Scénariste

Né le 25 Août 1952
Décédé le 15 Novembre 2006

Belge

René Sterne est né en Belgique le 25 août 1952.
Scolarité classique, études supérieures de Français, d'Histoire et de Philo: rien ne le prédisposait à entreprendre une carrière d'auteur-dessinateur de bandes dessinées. D'abord enseignant, il décide un jour d'abandonner ce métier pour vivre « autre chose ». C'est alors qu'il rencontre celle qui sera son épouse, Chantal De Spiegeleer, auteur et dessinatrice de BD. Celle-ci l'accompagne dans ses voyages et lui apprend à construire et à mettre en images un scénario. Pendant deux ans, il s'applique à illustrer une histoire jusqu'à ce que le résultat lui convienne.


En 1985, il prépublie son premier récit dans le journal «Tintin». Intitulée «L'Avion du Nanga», son histoire se situe dans l'immédiat après-guerre et a pour héros un certain Adler. Ecouré par la folie meurtrière d'Hitler, cet aviateur a déserté la Luftwaffe en 1942 et s'est réfugié en Inde. Aidé par Helen, une aventurière irlandaise devenue sa compagne, il met ses talents de pilote au service des opprimés. Parce que cela fait référence à la fois à Jules Verne et Windsor McCay, son créateur se choisit le pseudonyme de Némo.


En 1987, cette aventure inaugure la série «Adler» éditée par Le Lombard. Désormais signés Sterne («La sterne, c'est l'hirondelle de mer et cela évoque le grand large»), 9 autres albums suivront: «Le Repaire du Katana», «Muerte Transit», «Dernière Mission», «Black Bounty», «L'île perdue», «La Jungle rouge», «Les Maudits», «La Force» et «Le Goulag». S'il choisit d'assumer le scénario et le dessin, c'est Chantal De Spiegeleer qui réalise ses incomparables couleurs. En 1992, cet amoureux d'horizons lointains a réalisé son rêve: avec sa compagne, il s'est installé aux îles Grenadines, dans les Caraïbes. C'est dans ce décor paradisiaque qu'il venait de se lancer un nouveau défi et qu'il se préparait avec enthousiasme à mettre en scène, sur un scénario de Jean Van Hamme, un nouveau « Blake et Mortimer».


Il est décédé brutalement ce 15 novembre 2006, à l'âge de 54 ans.


Stoquart : Jaques Stoquart
Identification

Liens

Contact
Copyright © 2010 : Schoorens Daniel