Il y a en tout 12 utilisateur(s) en ligne : 0 identifié(s)
Le fil du forum et des news
Choix de l'hebdo

Recherche

Forum / News

Informations


Fabri  
Fährer : Walter Fährer
Argentin d'origine, disciple de Hugo Pratt, Walter Fahrer s'installe en Europe en 1961. Il lance "Cobalt" sur un scénario de Greg (Lombard), puis "Gato Montes" (Dargaud). Enfin, il donne naissance à "Harry Chase", avec Claude Moliterni (Dargaud).
Falk  
Fauche
Fernan : Jose Luis Fernandez  
Fernez : André Fernez
Scénariste
 
Ferry : Ferry van Vosselen
Dessinateur - Scénariste

Né le 23 Avril 1944
Lieu de résidence : Belgique
Belge

Ferry Van Vosselen est né à Beveren Waas (Belgique) en avril 1944.
Il étudie, pendant quatre ans, la publicité à l'Institut Saint-Luc, avant de se consacrer à l'Histoire de l'Art à l'Université de Gand.

En 1994, pour Le Lombard, Ferry réalise, avec l'aide de son fils, Pombal, au scénario, la saga en 5 tomes "Les Chroniques de Panchrysia".
Féru d'histoire, de fantastique et de science-fiction, Ferry invente des aventures extraordinaires. Aux frontières du réel, elles mettent en scène des personnages fabuleux. Un peu plus que des hommes mais en même temps profondément humains, ils nous emmènent dans des univers étranges et merveilleux.
Fersen  
Flanders  
Foal  
Follet : René Follet (voir aussi REF)
Dessinateur

Né le 10 Avril 1931
Lieu de résidence : Belgique
Belge

René Follet est né à Bruxelles, le 10 avril 1931. Il n'a guère plus de 14 ans lorsqu'il réalise ses premières images : une série de chromos illustrant le roman de R. Stevenson, "L'Ile au Trésor", pour une grande marque de chocolat !
A 18 ans, il collabore au journal "Spirou" : il y illustre des contes et récits, réalise ses premières bandes dessinées en mettant en images quelques "Belles Histoires de l'Oncle Paul". Il entame en 1950 une collaboration avec les Editions du Lombard et le journal "Tintin". Il y poursuit d'abord l'illustration commencée par P. Cuvelier, d'un feuilleton-western, puis y met en images quelques "Récits authentiques". En 1956, tout en produisant de multiples illustrations pour divers éditeurs de livres et de revues, tout en continuant son travail pour "Spirou" et "Tintin", il crée "Peggy, petit Oiseau sans Ailes", une BD pour "La Semaine de Suzette". En 1967, sur des scénarios de M. Tillieux, il dessine "S.O.S. Bagarreur" pour "Spirou". En 1970, avec le scénariste Y. Delporte, il crée "Les Zingari" pour "Le Journal de Mickey".

Mais, en 1974, c'est "Tintin" qui publie sa première série réaliste à suivre, "Yvan Zourine", scénarisée par J. Stoquart. Celui-ci adapte également pour lui "L'Iliade d'Homère" en BD (2 albums chez Glénat). A partir de 1978, René Follet anime les aventures de "Steve Severin" dans le magazine hollandais Eppo (3 albums chez Glénat). Dans les années 1980, pour "Spirou", il reprend, avec J. Stoquart et A.-P. Duchâteau aux sénarios, la mythique série "Jean Valhardi" créée par Jijé et Doisy. Il entame ensuite une collaboration avec les Editions Lefrancq où il illustre les romans d'Henri Vernes "Bob Morane" et de J. Flanders (alias J. Ray) "Edmund Bell". Scénarisées par Lodewijk, les aventures "d'Edmund Bell" donneront lieu à une BD dont il dessinera 4 albums. En 1990, Loup Durand adapte son roman "Daddy" et lui confie la mise en images (2 albums).

Sa carrière volontairement discrète et surtout vouée à l'illustration de supports publicitaires, d'ouvrages documentaires et de romans, fera de René Follet le plus «célèbre méconnu» des grands maîtres du 9e Art. Episodiquement, la passion de la BD le reprend cependant. Ainsi, lorsque A.-P. Duchâteau lui demande d'illustrer la couverture de son livre "Les Masques de Cire" sur la fameuse Mme Tussaud (Ed. Casterman), l'histoire le fascine tellement qu'il presse son auteur de l'adapter en bandes dessinées. Il en résultera "Terreur", un diptyque d'une rare beauté, réalisé en couleurs directes, qui honorera la collection «Signé» du Lombard de deux nouvelles signatures prestigieuses : Follet - Duchâteau.

En septembre 2003, le Chambre belge des Experts en Bande Dessinée a attribué à René Follet le Grand Prix du Dessin pour "Terreur".

En février 2007 sort aux éditions de l'Age d'Or (lagedor@caramail.com) un très bel ouvrage sur cet auteur : "René Follet, un rêveur sédentaire" écrit par Jozef Peeters.
Fonske : Hugo De Reymaker (voir aussi Hugo)  
Forez  
Forton : Gérald Forton  
Francel : Roger Lefranc
Scénariste
 
Frances  
Franz : Franz Drappier
Dessinateur - Scénariste

Né le 11 Juin 1948
Décédé le 8 Janvier 2003
Belge

Né à Charleroi (Belgique) le 11 juin 1948 et décédé, en France, le 8 janvier 2003, Franz Drappier avait étudié les Arts plastiques à l'Institut Saint-Luc de Bruxelles, puis avait fréquenté l'Académie des Beaux-Arts de Mons.
En 1969, après avoir collaboré à divers supports comme illustrateur, il avait fait ses véritables débuts dans la BD en mettant en images quelques courtes histoires pour les journaux «Spirou» et «Tintin». Associé à plusieurs scénaristes, il s'était ensuite révélé l'un des dessinateurs les plus doués et les plus originaux de sa génération en donnant vie à des personnages faisant aujourd'hui partie des classiques de la BD : «Korrigan» (sc.: Vicq) dans «Tintin» en 1971, «Christopher» (sc.: Y. Duval) dans «Le Soir Jeunesse» en 1972 et «San-Antonio» (sc.: P. Dard d'après F. Dard) pour les éditions Fleuve Noir en 1973.
Dès 1975, Franz était devenu l'un des dessinateurs emblématiques du renouveau du journal «Tintin». Il fut alors l'incomparable metteur en images de séries mémorables telles que «Mandrin» (sc.: Vicq), «Hypérion» (sc.: A.-P. Duchâteau) et «Jugurtha» (sc.: J.-L. Vernal).

La plénitude des talents de Franz ne se mesurait cependant que lorsqu'il mettait en images ses propres histoires. Tant au niveau de l'écriture que du dessin, sa sensibilité, sa générosité et sa truculence s'exprimaient alors avec une spontanéité rare. L'année 1979 marqua sur ce plan une très importante étape dans sa carrière. C'est alors qu'il créa en solo pour le journal «Tintin» le fameux personnage de «Lester Cockney». Anticonformiste et rebelle à toutes formes d'autorité, cet Irlandais enrôlé de force dans l'armée britannique se retrouvera impliqué dans les conflits coloniaux du 19e siècle et vivra de tumultueuses aventures. Il publia quelques ouvrages comme «Bruxelles, 1000 ans d'épopée» (sc.: Y. Duval - Casterman 1979) et «1830, la Révolution belge» (sc. : J.-L. Vernal - Le Lombard 1980).

Passionné d'équitation et jockey à ses heures, Franz dessinait des chevaux dans tous ses albums. Il en fit en outre les héros de deux histoires : «Captain Tom» (Ed. des Archers 1984) et «Pur-Sang» (Le Lombard 1985). Doté d'une capacité de travail phénoménale, il mit parallèlement en images la série «Thomas Noland» scénarisée par D. Pecqueur (5 albums Dargaud 1982).

Nanti d'une imagination débordante, Franz avait aussi écrit pour les dessinateurs J.-L. Pesch («Les Primeurs» 1983), C. Denayer («Gord» 1986), Eric («Les Perdus de l'Empire» 1990), Jarby («Sandy Eastern» 1992). Avec le scénariste J. Annestay, il avait par ailleurs réalisé une superbe adaptation de «Hannah», le best-seller de P.-L. Sulitzer (Dupuis).

Les femmes faisaient partie des thèmes d'inspiration favoris de Franz. Il leur rendit de chaleureux hommages au travers des compagnes des héros dont il retraçait les aventures, au travers surtout du personnage central de la série «Poupée d'Ivoire» (Glénat) et de l'héroïne du western «Wyoming Doll» (Dargaud).

Dans les années 1990, après avoir entrepris la chronique de «Brougue», une ville déchirée entre l'art et la barbarie (Ed. Soleil), Franz avait décidé de publier deux envoûtantes ballades qui révèleraient ce qu'avaient été l'enfance et l'adolescence de son héros culte « Lester Cockney ». Il en résulta deux splendides ouvrages, «Irish Melody» (1994) et «Shamrock Song» (1996), qui comptent maintenant parmi les fleurons de la prestigieuse collection «Signé» du Lombard.
En octobre 2002, Franz avait publié le second tome d'une série historique dont il était le scénariste et le dessinateur : «Compagnons de Fortune» (Delcourt). Il avait aussi mis en images le dernier tome de la série «Le Décalogue» écrite par F. Giroud : «La dernière Sourate» (Glénat).

Franz était resté particulièrement attaché au personnage de «Lester Cockney» qui avait fait de lui un créateur à part entière et un auteur à succès. Depuis près de deux ans, il travaillait à la suite de ses aventures avec deux nouveaux épisodes, et préparait la réédition des
Funcken : Liliane & Fred Funcken
Dessinateur - Scénariste

Belge

Né à Verviers (B) le 5 octobre 1921, Fred Funcken a débuté en 1939 comme illustrateur à «Spirou». En 1948, parallèlement à son métier de dessinateur publicitaire, il réalise des BD, dont les adaptations de «Croc Blanc» et de «La Guerre du Feu» pour le magazine «L'Explorateur». En 1949, alors étalagiste aux grands magasins de l'Innovation à Bruxelles, il s'éprend de la secrétaire de direction Liliane et l'épouse. Tous deux, elle comme scénariste et coloriste, lui comme metteur en images, produisent plusieurs «Belles Histoires de l'Oncle Paul» pour «Spirou» et «Histoires authentiques» pour «Tintin». A partir de 1953, le couple fait partie des auteurs du journal «Tintin» et des éditions du Lombard. En 1953, sur une idée de R. Macherot, Liliane et Fred Funcken co-signent les fameuses aventures médiévales du «Chevalier Blanc». Indissociables, ils conçoivent ensuite «Harald le Viking» (1956), «Jack Diamond» (1959), «Capitan» (1063), «Doc Silver» (1967). En 1965, ils délaissent la BD pour réaliser une prodigieuse «Encyclopédie des Uniformes et des Armes de tous les Temps» (17 volumes / Casterman). Ils reviennent à la bande dessinée en 1985 avec «Les Saint-Preux», une saga se situant à l'époque des Croisades et co-scénarisée par Y. Duval (1 album / Le Lombard).
Géri : Henri Ghion (voir aussi Ghion)  
Geron : Jaques Geron  
Ghion : Henri Ghion (voir aussi Géri)  
Gimenez : Carlos Gimenez  
Gine : Christian Gine  
Gir : Jean Giraud - Gir - Moebius
Giroud
Godard : Christian Godard
Godi
Dessinateur

Né le 17 Décembre 1951
Lieu de résidence : Belgique
Belge

D'abord cartooniste, Godi a publié une série de gags et ses premières BD humoristiques dans le journal "Tintin" pendant les années 70. Sa rencontre avec Zidrou mène à la création, en 1992, de leur «Elève Ducobu», rapidement devenu l'un des personnages vedettes des magazines «Tremplin» (en Belgique) et du «Journal de Mickey».


«L'Elève Ducobu», c'est une savoureuse suite de gags dans l'univers quotidien des écoliers. On y retrouve un «héros» inventif et plein de poésie, de bon sens, de fantaisie, des personnages attachants et d'une drôlerie irrésistible.


Le Comics Festival Belgium (Bruxelles - octobre 2004) a décerné le prix Jeunesse à Godi et Zidrou pour "Miss 10/10".
Goscinny : René Goscinny
Scénariste

Né le 14 Août 1926
Décédé le 11 Mai 1977
Français

René Goscinny, scénariste génialissime, créateur "d'Astérix", découvreur de talents et créateur-rédacteur en chef de "Pilote" à partir de 1959, commença sa carrière comme dessinateur. Il publie ses premières histoires dans "Libre-Junior" (supplément hebdomadaire de "La Libre Belgique") en dessinant notamment les aventures policières de «Dick Dicks».

Sollicité pour la réalisation de scénarios, il abandonne peu à peu le dessin et fournit vers 1952, quelques récits à Uderzo. A partir de 1955, il scénarise les aventures de «Lucky Luke» que dessinait Morris depuis 1947. Ensuite, il collabore au journal "Tintin" dans lequel il crée successivement «Spaghetti» pour Attanasio, «Oumpah Pah» pour Uderzo et «Strapontin» pour Berck.

Dans "Pilote", il démarre «Le Petit Nicolas» avec Sempé et "Astérix" avec Uderzo, qui deviendra le phénomène d'édition que nous connaissons. On doit incontestablement à Goscinny, décédé en novembre 1977, l'élaboration d'un genre nouveau : la BD humoristique.
Goux  
Grammat  
Graton : Jean Graton
Dessinateur - Scénariste

Jean Graton est né à Nantes, le 10 août 1923. Il publie son premier dessin à l'âge de 8 ans dans "Le Soir". Mais Graton passe par plusieurs métiers avant de commencer dans la BD. Il sera ainsi dessinateur industriel, ajusteur et dessinateur publicitaire et il travaillera dans une agence de presse.

Entre 1952 et 1954, il débute dans le 9e Art avec quelques "Belles histoires de l'oncle Paul" dans le magazine "Spirou". Il publie ensuite sa première histoire brève, "La Première Ronde" dans le journal "Tintin" en 1953. Il réalise également toutes une série de récits complets se déroulant dans le milieu sportif et dont quelques-uns seront même repris dans l'ouvrage intitulé "Ca, c'est du sport !" paru au Lombard en 1957. Parallèlement, il lui arrive de collaborer, au magazine "Line".

En 1957, Graton crée le célèbre pilote automobile "Michel Vaillant". Celui-ci ne vivra d'abord que quelques courts récits avant de faire l'objet, en 1959, d'un premier album complet "Le grand défi".
En 1982, Graton crée sa propre maison d'édition où il poursuit la publication de ses albums.
Greg : Michel Regnier (voir aussi Louis Albert)
Dessinateur - Scénariste

Né le 5 Mai 1931
Décédé le 29 Octobre 1999
Belge

A ses débuts, Franquin lui prodigue certains conseils et lui confie, un peu plus tard, des gags de "Modeste et Pompon". C'est au journal "Tintin" (dont il sera le rédac'chef de 1966 à 74) qu'il devient l'auteur le plus prolifique de la BD francophone : plus de 250 albums au total, parmi lesquels 17 albums de "Bernard Prince" pour Hermann (Le Lombard), puis Dany et Aidans ; 18 albums de "Luc Orient" pour Eddy Paape (Le Lombard) ; 11 albums de "Bruno Brazil" pour Vance (Le Lombard) ; 13 albums de "Comanche" pour Hermann (Le Lombard), puis "Rouge" (Dargaud), 11 albums de "Olivier Rameau" (sa série préférée) pour Dany (Le Lombard et ensuite P&T).
Sans oublier, bien sûr, les 42 albums consacrés aux états d'âme alambiqués d'Achille Talon (Dargaud) qui, lui, est né dans "Pilote" en 1963.

Grand Prix des Arts graphiques en 1987, Chevalier des Arts et Lettres en 1988, il lance en 1991, la série "Colby" avec Michel Blanc-Dumont (Dargaud).
Michel Greg nous a quittés le 29 octobre 1999.

Le 25 mai 2002, la commune d'Herstal (Belgique) a inauguré une plaque commémorative au n° 10 de la rue Emile Tilman, maison dans laquelle vécut Michel Greg de 1931 à 1953.
Guez  
Guilmard : Pierre Guilmard  
Gus  
Identification

Liens

Contact
Copyright © 2010 : Schoorens Daniel