Il y a en tout 83 utilisateur(s) en ligne : 0 identifié(s)
Le fil du forum et des news
Choix de l'hebdo

Recherche

Forum / News

Informations


Lacoste  
Lagas  
Lamquet : Christian Lamquet
Dessinateur - Scénariste

Né le 10 Janvier 1954
Lieu de résidence : Belgique
Belge

Chris Lamquet est né le 10 janvier 1954 à Andenne (Belgique). Il entre en 1974 au studio d'Edouard Aidans où il participe à des séries humoristiques publiées dans le journal «Tintin». En 1978, il se dirige vers une production réaliste plus personnelle et crée «Louvenn» dans «Tremplin». En 1979, il signe le scénario d'une série écologique et fantastique «Gilles Roux et Marie-Meuse» dessinée par Magda pour "Tintin". En 1982, c'est pour "Spirou" qu'il crée «Quasar» en auteur complet. En 1991, il publie dans le mensuel «A Suivre», un récit complet intitulé «L'Amour hologramme» qui sortira dans la collection "Romans à suivre" chez Casterman. De 1991 à 1994, il publie «Tropiques des Etoiles» chez Hélyode. En 1994, il livre les premières planches de «Adeleen & Dobs» pour la revue japonaise «Morning». En 1996, il publie chez Glénat, une tragi-comédie "Le Pithécanthrope dans la valise".

En janvier 2000, la collection «Troisième Vague Lombard» accueille sa nouvelle création «Alvin Norge», un thriller qui explore le monde informatique.

Chris Lamquet renouvelle la BD de science-fiction et y introduit une dimension visionnaire. Efficaces et en phase avec les grandes interrogations actuelles, ses récits sont en outre illustrés dans un style précis et original.

Lors de la 10è fête de la BD et du livre pour enfants d'Andenne (septembre 2003 - Belgique), Chris Lamquet a reçu le Prix de la Ville d'Andenne récompensant l'ensemble de son oeuvre, des mains de Mr Eerdekens, bourgemestre de la ville.
Lapiere
Laroche : Ted Laroche (voir aussi Martial)  
Laudy : Jaques Laudy  
Laymilie : Jean-Luc Vernal (voir aussi Vernal)
Scénariste
 
Le Rallic : Etienne Le Rallic  
Le Tendre : Serge Le Tendre
Serge Le Tendre est né à Vincennes en 1946. Il démarre dans la bande dessinée en 1974, dans les pages de Pilote, puis il collabore à diverses revues : Fluide Glacial, Mormoil, Métal Hurlant. De 1975 à 1987 il travaille avec Charlie Mensuel, et de 1986 à nos jours, dans Je Bouquine. De 1983 à 1987, il travaille avec Loisel pour la quête de l'oiseau du temps, paru aux éditions Dargaud. En 1984 et 1985, il travaille à la réalisation de deux albums, (Série "Jerome K Jerome Bloche") avec Makyo et Dodier. En 1986, Serge Le Tendre reçoit le Yellow Kid du Meilleur Scénariste International, au festival de Lucca italie)) pour l'ensemble de son oeuvre. Ses dernières parutions pour 1996 sont : la mère des douleurs, dessins de Taduc, aux éditions Delcourt (Série "Les voyages de Takuan") ; Le mage, dessins de Foccroule, co-scénario avec Rodolphe, aux éditions Vent d'Ouest "Le cycle de Tai-Dor") ; Les convoyeurs, dessins Pierre et Danard, co-scénario avec Rey, chez Dargaud (série "Pour l'amour de l'art") et Agwe Wédo, dessins de Pendanx, co-scénario avec Diéter, chez Glénat ("Labyrinthes"). Le Tendre n'avait jamais travaillé auparavant chez casterman. Il avait en revanche déjà collaboré à la réalisation des "Errances de Julius Antoine" (Albin Michel) et "Edmond et Crustave" (Ed. Futuropolis), avec Rossi. En 1996 paraît, aux éditions Casterman, "La gloire d'Héra".
Leemans : Hec Leemans  
Legoff  
Lengellé  
Lenoury  
Lepage  
Letrurgie  
Levenson  
Lhun, Lôtre  
Li : Peter Li  
Lippens  
Louarn : Malo Louarn  
Louis
Scénariste
 
Louvet  
Lowenthal  
Macherot : Raymond Macherot
Dessinateur - Scénariste

Né le 30 Mars 1924
Lieu de résidence : Belgique
Belge

Né à Verviers (Belgique) le 30 mars 1924, Raymond Macherot hésite d'abord entre le journalisme et la peinture. En 1953, après avoir débuté comme dessinateur de presse dans le journal satirique «Pan» sous le pseudonyme de Zara, il entre au journal «Tintin». Il y réalise de courtes histoires complètes, dont de diverstissantes petites fables animalières.
En 1954, à l'incitation d'Hergé, il cède à Fred Funcken, les aventures médiévales du «Chevalier Blanc» dont il avait entamé le scénario et se consacre à «Chlorophylle et Minimum», un lérot et un mulot harcelés par l'abominable Anthracite, chef d'une sinistre bande de rats noirs.
En 1956, il fait naviguer ses lecteurs avec «Le Père la Houle» et, en 1959, il implique Sir Harold Wilberforce «Clifton», ex-colonel de la RAF, dans des enquêtes policières rocambolesques.
En 1964, Raymond Macherot quitte «Tintin» pour «Spirou», où il crée successivement «Chaminou», «Sibylline», «Pantoufle» (scén. : René Goscinny) et «Mirliton» (scén. : R. Cauvin). En 1969, avec Yvan Delporte et Franquin, il co-scénarise les histoires d'«Isabelle» dessinées par Will.
En 2007 est prévu au Lombard, un programme de rééditions en intégrales de la série "Isabelle".
Finement illustrées, ses BD pleines de fantaisie et d'esprit font désormais partie des classiques du 9e Art franco-belge.
Macleod  
Magda : Seron Magda
Malik
Manu  
Marc  
Marcellin  
Marchand : Bruno Marchand  
Marc-Rénier
Dès sa sortie de Saint-Luc, Marc-Renier réalise pour le journal Tintin une série de contes et légendes du Moyen Age, rassemblés par la suite en trois recueils édités par Le Lombard. Il crée en 1981 avec le scénariste Giroud le personnage de Jakson, publié également au Lombard. En 1992, il entame avec son frère Eric Warnauts Ombres et désirs paru dans (A Suivre). Toujours avec Warnauts, il achève Là où meurent les anges, un récit dont l'action se déroule aux Etats-Unis au début des années 60.
 
Maréchal : Maurice Maréchal (Marech)
Dessinateur - Scénariste

Lieu de résidence : Belgique
Belge

Professeur de littérature à l'Université de Liège, Maurice Maréchal est aussi doué pour le dessin et la peinture.
C'est en observant son voisin et ami Raymond Macherot en train de réaliser les planches de sa célèbre série «Chlorophylle» qu'il assimilera les techniques de la BD. En mars 1957, tout en poursuivant son métier d'enseignant, il se présente aux éditions du Lombard avec un projet de série pour le journal «Tintin». Son personnage est une intrépide vieille dame qui résout des énigmes policières à l'instar de l'héroïne d'Agatha Christie, Miss Marple. Deux mois plus tard, à l'incitation d'Hergé, les jeunes de 7 à 77 ans découvrent dans leur hebdomadaire les premières enquêtes de "Prudence Petitpas".

En 1960, aux courtes histoires en trois ou quatre planches, succèdent des récits de plus de 30 pages tantôt scénarisés par le créateur, par Greg, par Mitteï et par Goscinny.
Editée en albums par Le Lombard, la série deviendra populaire dans plus d'une dizaine de pays. "Prudence Petitpas" fait désormais partie de la collection «Les Classiques du Rire» et fait l'objet d'une suite de 12 téléfilms d'animation.
Martial : (voir aussi Laroche)  
Martin : Jaques Martin
Né à Strasbourg en 1921, Jacques Martin se découvre très tôt une passion pour le dessin et pour l'histoire. Il entre aux Arts et Métiers où il reçoit une formation purement technique. Il en reconnaîtra plus tard les vertus, dont une certaine rigueur, qui contribuera à faire de lui -avec Hergé et Jacobs- l'un des trois représentants majeurs de l'école dite "de Bruxelles". En 1946, il part en Belgique et fait le tour des éditeurs avec son carton à dessin. Alternant illustration et bande dessinée, il s'associe avec un graphiste nommé Leblicq - d'où le pseudonyme Marleb, qu'il continuera d'utiliser quelques temps. Il crée Monsieur Barbichou, Oeil de perdrix et Le hibou gris, dont la suite, Le sept de trèfle, peut être considérée comme un brouillon de La grande menace. Il conçoit un projet de journal pour les jeunes baptisé Jacky, qui ne verra jamais le jour (le premier numéro de Tintin est en train de sortir). C'est dans Tintin qu'il crée Alix en 1948, et Lefranc en 1952. Il entre aux studios Hergé en 1953, où il restera dix-neuf ans pendant lesquels il travaillera sur diverses aventures de Tintin, et publiera sept Alix et trois Lefranc. Dans la décennie suivant sa séparation d'avec les studios, il accélère le rythme avec neuf Alix et quatre Lefranc. En 1984, il concrétise deux rêves anciens - Jhen, l'histoire d'un compagnon d'armes de Gilles de Rais, avec Pleyers, et Arno avec Juillard. En 1991, il crée Orion et scénarise Kéos. Cultivant une sorte de compagnonnage, il s'entoure de nouveaux collaborateurs pour créer Les Voyages d'Orion, série consacrée à la reconstitution des grands sites antiques. En 1996, il publie le 20ème Alix, intitulé Ô Alexandrie, avec Rafaël Morales. Jehanne de France et L'or de la mort, deux aventures initialement parues sous le label Xan aux éditions du Lombard, paraissent en 1998 et rejoignent leur place dans la collection Jhen chez Casterman. En 1999, Kéos intègre le catalogue Casterman. A cette occasion les deux premiers albums sont réédités et Le veau d'or, dessiné en 1994, publié pour la première fois.
Ayant formé autour de lui une équipe de jeunes dessinateurs, Jacques Martin a pour souci de les faire poursuivre les séries qu'il a créées. Les projets sont donc nombreux et, pour beaucoup, en voie de réalisation.
Matagne  
Matena : Dick Matena  
Mazel : Luc Maezelle  
Midam
Mike : Michael-Jhon Stokdale  
Mithyc  
Mittéï : Jean Mariette
Mora : Victor Mora  
Morris : Maurice De Bevere
Mouminoux : Guy Mouminoux  
Musquera : Xavier Musquera  
Mythic (Smit le Bénédicte)
Scénariste

Né le 10 Juillet 1947
Lieu de résidence : Belgique
Belge

Après s'être essayé au théâtre pour enfants, Mythic commence une carrière de dessinateur. Il participe à de nombreuses expositions, en Belgique et à l'étranger.
En 1974, il sera répertorié parmi les dix meilleurs graphistes du XXème siècle. Il a aussi organisé et animé des conventions de Science-Fiction et de Fantastique. Parallèlement à ces activités, il commence à écrire. Ce seront, d'abord, plusieurs recueils de nouvelles, ensuite des romans et des scénarios de BD. Il a collaboré avec Marc Hardy («Garonne et Guitare»), avec Yann et Conrad («Jason, Guduk, et Cie»), avec Rosinski («La croisière fantastique») et avec Disano («Le jeune Renaudin», "Alyce et Vicky", "Johanna"). Mythic a aussi écrit quelques scénarios de «Natacha» (pour Walthéry).

Pour Le Lombard, il imagine les scénarios comiques du «Gowap» (avec C. Ridel), les aventures semi-réalistes de «Rubine» (avec D. de Lazare puis Boyan et F. Walthéry). Suite au décès du scénariste Pascal Renard en avril 96, Mythic reprend, à partir du tome 3, les aventures hyper-réalistes de la série «Alpha» dessinée par Youri Jigounov.

En 2003, il inaugure la collection Polyptyque du Lombard avec "Halloween Blues". Il en confie le dessin à Kas.
La Chambre belge des Experts en BD asbl a attribué en 2004 pour "Prémonitions", le Grand Prix du Dessin à Kas et le Grand Prix du Scénario à Mythic.
Identification

Liens

Contact
Copyright © 2010 : Schoorens Daniel